GUYANE-GUIDE

GUYANE-GUIDE

Le site web de la Guyane

Cayenne

Capitale du département

Mis à jour le 03-10-2016  |  Publié le 12-07-2005 - Lu 149 986 fois
Moyenne : 3.00 sur 5 (2 votes)

Situer Cayenne sur la carte
Voir carte IGN de la zone
Voir la galerie de photos sur Cayenne
Voir le site officiel de Cayenne

Chef-lieu de la Guyane, Cayenne se situe sur l'estuaire de la Cayenne et du Mahury. elle rassemblait un peu plus de 40 000 habitants en 1990, 50 700 aujourd'hui (chiffres 1999), soit environ un tiers de la population totale du département. Sa superficie est de 2360 hectares.

Cayenne propose de nombreux sites touristiques très intéressant d'un point de vue historique. Une visite de la ville sera certainement très dépaysante pour les visiteurs venu de métropole qui y trouverons une partie intéressante de l'histoire de France. La destination est de plus en plus prisée par les touristes qui en reviennent satisfait avec des avis très souvent positifs sur leurs vacances. C'est vraiment une destination à découvrir pour ceux qui sont à la recherche d'authenticité.

C'est en 1643 que débute l'histoire de la ville de Cayenne avec Poncet de Brétigny, lieutenant-général du roi Louis XIII. Ce dernier fait l'acquisition auprès du chef indien Cépérou d'une petite butte émergeant de la plaine littorale marécageuse qui porte aujourd'hui son nom (voir origine du nom de Cayenne). Depuis lors, la ville a connu de nombreuses vicissitudes : conquêtes étrangères ; guerres contre les colonies voisines ; épidémies et endémies meurtrières.

C'est en 1821 que Sirdey, arpenteur royal, dresse le plan à angle droit de Cayenne. C'est un damier orienté nord-sud et est-ouest à partir du front de mer et de la rivière de Cayenne. C'est aussi cette année 1821 que se terminent les travaux d'assainissement de Cayenne avec l'inauguration du Canal Laussat, dont les travaux avaient débuté en 1777. La main-d'œuvre du pénitencier fut largement utilisée pour la construction et l'assainissement de la ville. Cayenne devient alors une ville coloniale moderne. Le 15 octobre 1879, la commune de Cayenne est officiellement créée. Mais le 11 août 1888, le vieux Cayenne, constitué de fragiles maisons de bois disparaît dans un énorme incendie.

Bien exposée aux alizés, Cayenne n'est pas dépourvue de charme, en particulier dans le quartier de la place des Palmistes, même si l'entretien des bâtiments et villas historiques mériterait un peu plus de soins. Ses activités sont essentiellement administratives et commerciales. La communauté asiatique y est très présente. À cause de l'envasement de la rivière, le port a été abandonné et transféré au Dégrad-des-Cannes, sur le Mahury. Seul persiste un ponton pour le débarquement des bateaux de pêche.

L'implantation à Kourou du Centre Spatial Guyanais a été bénéfique pour Cayenne ainsi que pour son arrière-pays : modernisation de l'infrastructure routière, construction de la centrale hydroélectrique du Petit-Saut, à 120 kilomètres de Cayenne, modernisation du port de Dégrad-des-Cannes (trafic de 460 000 t en 1988), transformation de l'aérodrome en aéroport international (aéroport de Rochambeau).

Nous allons maintenant visiter un peu plus en détail les quelques monuments et bâtiments qui ornent la capitale de la Guyane.

Le Fort Cépérou

Cet endroit fut d'abord habité par les Amérindiens. Le fort, dessiné par Vauban, fut érigé en 1643. Il garda le nom du chef Amérindien 'Cépérou'. Sa position sur la colline, en bordure de mer et de la rivière permettait à ses occupants d'être averti par le sémaphore de l'îlet Le Père, de l'arrivée des bateaux. Ce secteur stratégique, qui permettait également de contrôler l'entrée de la rade de Cayenne, devint tout naturellement militaire et s'est à partir de cet endroit que la ville s'est développée. Actuellement, c'est le 9° Rima qui occupe la caserne Loubère, au pied des ruines du fort Cépérou. Situer le fort Cépérou sur la carte de Cayenne

Place des palmistes

C'était à l'origine un espace aménagé que l'on appelait " La Savane ". Après les grands travaux d'urbanisation de 1821, cet endroit est devenu la place de l'Esplanade. Aujourd'hui c'est un agréable lieu de promenade, planté de nombreux palmiers qui l'ombragent. Ceux-ci viennent des bords du fleuve Approuague. Un palmier bifide, dont les restes sont exposés au musée Franconie, y vécu 130 ans. Il du malheureusement être abattu car il menaçait de tomber. Au centre de la place, on peut voir la statue du gouverneur général Félix Eboué. Cette place, située au coeur de Cayenne est devenu un lieu de promenade et de fête. Situer la place des Palmistes sur la carte de Cayenne

La maison Thémire ou le bar des Palmistes

Le bar des Palmistes s'est établi dans une belle maison bourgeoise du 19ème siècle. (Classée monument historique). Situer le bar des Palmistes sur la carte de Cayenne

La place Léopold Heder ou place de Grenoble

C'est un splendide exemple d'esplanade coloniale. Bordée par l'hôtel des Jésuites, le siège des archives départementales et le Conseil Général, elle possède en son centre une jolie fontaine (fontaine Tardy de Montravel), avec des manguiers, des frangipaniers et autres arbres du voyageur.

L'ancienne Préfecture

Située place Léopold Heder (encore appelée place de Grenoble), cette ancienne maison des Jésuites a été construite entre 1749 et 1752, sous l'ordre du supérieur Philippe d'Huberbland. Elle a été réalisée en bois de Guyane. Vers 1800, l'ancien couvent des jésuites devint l'hôtel du gouvernement puis l'hôtel de la préfecture lors de la départementalisation en 1947. Depuis 1982, le bâtiment est le siège de la Préfecture de Région.

La fontaine Tardy de Montravel

Située face à l'hôtel de la préfecture, place Léopold Heder, cette fontaine a été inaugurée en avril 1867 et baptisée du nom du 4l ème gouverneur de la Guyane, Tardy de Montravel. C'est à cette époque qu'arrive l'eau potable à Cayenne,. elle est captée dans les lacs du Rorota qui alimentent la ville par quatre fontaines : la fontaine Dumez (qui se trouvait à l'angle de l'avenue de Gaulle et de la rue du 14 juillet), la fontaine Merlet (qui occupait la place du monument Félix Eboué), la fontaine qui se trouve toujours à l'angle du bd Jubelin et de l'avenue de Gaulle et bien sûr la fontaine de Montravel. Situer la fontaine Tardy de Montravel sur la carte de Cayenne

L'immeuble Franconnie

Cet immeuble situé au centre de Cayenne, à un angle de la place des Palmistes, est une construction en bois réalisée au 19ème siècle par la famille Franconnie. Aujourd'hui, il abrite le musée local et la bibliothèque de Cayenne. Cette maison très simple est caractéristique des maisons cayennaises traditionnelles.

Musée Franconnie : 1, avenue du Général De GAULLE - 97300 CAYENNE - Tél. : 0594 29 59 13 - Entrée 3 €. Situer l'immeuble Franconnie sur la carte de Cayenne

Le musée Félix Eboué

Situé rue Félix Eboué à Cayenne et ouvert du lundi au samedi de 9h à 13h 30.

La place Victor Schoelcher

Elle comporte en son centre la statue de Victor SCHOELCHER. Situer la place SCHOELCHER sur la carte de Cayenne

L'ancienne poudrière

Rare vestige des fortifications du 18ème siècle, l'ancienne poudrière occupe le centre du bastion royal dont il reste quelques vestiges de murs à proximité de l'actuelle préfecture et à l'arrière du conseil général de la Guyane

La cathédrale St.-Sauveur

Rue François Arago, la cathédrale fut bâti en 1823 par décision du Gouverneur, le Baron Milius. Elle fut agrandie en 1952. L'autel, la chaire et le confessionnal, construit en bois wacapou, proviennent de la chapelle du bagne de l'île la Mère. Situer la cathédrale sur la carte de Cayenne

Les archives départementales

Ce bâtiment situé en bordure de la place Léopold Heder, jouxte l'ancien couvent des Jésuites. La construction réalisée en bois pour le gros oeuvre, abritait il y a quelques années encore le siège du conseil général de la Guyane.

La place des Amandiers

Située en front de mer, la place des Amandiers est un lieu de détente fort agréable. Un kiosque à musique est aménagé en son centre. Situer la place des Amandiers sur la carte de Cayenne

Le marché

Situé non loin de la place des palmistes, en descendant vers la Crique. Situer la marché sur la carte de Cayenne

Le quartier de la Crique

C'est le quartier près du marché, de l'autre côté du canal Laussat. La Crique est l'autre nom du village Chinois. Il doit son nom aux indochinois libérés du bagne qui le peuplaient au début du siècle. C'est actuellement le quartier "chaud" de Cayenne. Calme le jour, ce quartier s'anime la nuit : les boîtes louches déversent dans la rue des flots de musique brésilienne alors que de nombreuses prostituées d'origine Brésilienne, Surinamienne et Dominicaine haranguent les passants.

Les vestiges du bagne

Cayenne n'a jamais été une capitale pénitentiaire, comme on le pense bien souvent : les premiers bagnes de Guyane occupèrent les îles du Salut et les îlets face à Rémire-Montjoly. Seul un petit pénitencier fut édifié entre 1867 et 1872 près de la point Buzaret, constitué principalement de 3 édifices. Il accueillait les bagnards les moins dangereux et était considéré comme le bagne le moins désagréable de Guyane. Actuellement, il ne subsiste que la maison du 18 ter avenue Pasteur, en face de l'Institut du même nom. C'est actuellement la maison de fonction du Procureur de la République. Quelques bâtiment de l'Institut Pasteur abritaient également des dépendances du bagne.

Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :

Envoyé à un ami



Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
3 328 631 visiteurs au total
157 visiteurs ce jour
4 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2018