GUYANE-GUIDE

GUYANE-GUIDE

Le site web de la Guyane

Lutte anti-moustiques

Un élément primordial de la lutte contre les grands fléaux tropicaux : paludisme, dengue...

Mis à jour le 06-11-2017  |  Publié le 04-08-2005 - Lu 37 213 fois
Aucun vote

Encore appelée Lutte anti-vectorielle. En fait, il s'agit plutôt d'une lutte contre les insectes en général, grands pourvoyeurs de maladies tropicales.

Ainsi, nous pouvons citer :

Ainsi, la lutte anti-vectorielle apparaît-elle comme une priorité dans les pays exposés, c'est à dire la majeure partie des pays tropicaux. 

Il faut différencier la lutte sur son lieu d'habitation et lors d'un bivouac en forêt :

Dans les zones vie

Il faut lutter par tous les moyens possibles contre le vecteur, le moustique. Pour cela, il faut :

  • Éradiquer les gîtes larvaires autour des villas d'habitation : il faut autant que possible supprimer toutes collections d'eau stagnante : vieux pneus, flaques d'eau, pots de fleurs… Les collections d'eau qui ne peuvent pas être supprimées pour des raisons techniques doivent être traitées (épandage de produit de type ABATE ® à la dose de 10 mg par m3 d'eau à traiter). Il faut recouvrir tous réservoirs, vases ou puits contenant de l'eau afin de réduire les lieux de reproduction d'insectes ou sinon il faut changer l'eau toutes les 24 heures. En réduisant les lieux de reproduction, on diminue le nombre d'insectes, donc on diminue les risques de maladie ;
  • Débroussailler et faucher les hautes herbes dans un rayon de 400 m autour des lieux de vie ;
  • Garder les portes et les fenêtres toujours fermées ;
  • Mettre des grillages fins aux fenêtres (moustiquaires) et s'assurer régulièrement qu'il n'y a aucun trou. Les bouches d'aération et de ventilation doivent aussi être grillagées. La climatisation est très efficace car le froid ralentit l'activité et la reproduction des insectes ;
  • Utiliser des diffuseurs électriques : ils protègent une chambre pendant 45 nuits (8 à 10 heures par nuit) en diffusant régulièrement un insecticide inoffensif (alléthrine ou pyréthroide). Les spirales insecticides à combustion lente (aussi appelés serpentins) assurent également une bonne protection et tuent les insectes. Elles peuvent être utilisées sous une véranda ou dans une pièce aérée. Elles protègent pendant 6 à 8 heures. Ne pas utiliser dans une pièce fermée.
  • Utiliser la moustiquaire chimiquement imprégnée : c'est de loin la protection la plus facile, la moins chère et la plus efficace contre les insectes. C'est une protection aussi efficace à l'intérieur qu'à l'extérieur de la maison. Elle doit toujours être utilisée même lorsque le climatiseur est en marche. Elle doit être imprégnée deux fois par an à la perméthrine ou à la deltaméthrine (K-OTHRINE ®), qui sont d'excellents insecticides (voir technique d'imprégnation). Afin de la garder en bon état, dans la journée elle doit toujours être maintenue attachée. Pour un maximum de protection, assurez-vous qu'elle ne soit pas déchirée ou trouée et n'oubliez pas de rabattre les bords sous le matelas. L'utilisation de moustiquaires imprégnées d'insecticide réduit de 70 % le risque de transmission du paludisme dans une région où le paludisme est endémique. C'est idéal pour protéger les jeunes enfants et les femmes enceintes qui ne peuvent pas toujours utiliser les autres mesures contre le paludisme.
  • Utiliser les bombes insecticides type NEOCIDE ® BAYGON ® ou CATCH ®: elles offrent une protection de très courte durée, juste quelques minutes après leur pulvérisation mais elles sont utiles, par exemple, avant d'entrer dans une pièce, ou avant d'aller dormir pour tuer tout insecte ayant pu pénétrer dans la pièce pendant la journée. Elles complètent l'action rémanente des diffuseurs d'insecticide électriques.

Les mesures suivantes ne sont pas très efficaces dans la lutte contre les insectes :

  • Les ultrasons : Ils n'ont aucune efficacité prouvée contre les moustiques.
  • La citronnelle : malgré sa bonne réputation comme répulsif, elle est très faiblement efficace.
  • Les lampes à ultraviolets : Elles peuvent tuer beaucoup d'insectes (papillons, mouches, moucherons, etc.) mais pas toujours ceux qui transmettent des maladies…

En forêt

Les moustiques qui transmettent le paludisme se nourrissent la nuit (du crépuscule à l'aube). Il faut donc utiliser exclusivement des hamacs avec moustiquaire, qui doivent être traités tous les 6 mois ou après chaque lavage, par K-OTHRINE ® (voir technique d'imprégnation). 

Il faut traiter par pulvérisation les vêtements avec un produit de type INSECT ÉCRAN Vêtements ® à 3,2 % de perméthrine. Renouveler l'opération tous les 8 lavages ou les 2 mois.

Utilisation dès la tombée du jour de vêtements protecteurs adaptés : chemise à manches longues, pantalons à la place du short, chaussures fermées. Éviter les vêtements de couleur sombre qui attirent les moustiques. 

Utilisation de répulsifs sur toutes les zones non protégées (mains, poignets, visage). Les plus efficaces contiennent du DEET à la concentration de 50 % (par exemple INSECT ÉCRAN PEAU ADULTE ®). Ceux-ci protègent de 2 à 6 heures suivant la nature des produits utilisés. Après la douche, ou après transpiration, il est nécessaire d'appliquer à nouveau du produit. N'oubliez pas que les produits répulsifs sont efficaces contre les moustiques mais aussi contre les mouches, les puces, les tiques, les fourmis et d'autres insectes. Les produits à base de DEET conviennent pour les adultes et les enfants de plus de 10 ans. Ils sont contre-indiqués chez la femme enceinte. Pour les enfants à partir d'un an et avant 10 ans, utiliser par exemple un produit tel que INSECT ÉCRAN PEAU ENFANTS ®. 

Ces produits se présentent sous forme de sticks, de crème, en liquide et en vaporisateur. Ils ne doivent pas être appliqués sur des peaux irritées ou des plaies ouvertes. Il faut éviter le contact avec les yeux. Ils ne doivent être ni avalés, ni inhalés. Il faut toujours les appliquer en couches fines. 

Enfin, il faut limiter les activités à l'extérieur dès le coucher du soleil. Le café autour d'un feu de camp pour très convivial qu'il soit doit être proscrit ! Dès la tombée du jour, rentrez dans le hamac, fermez la moustiquaire et bonne nuit !

Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Envoyé à un ami


Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
3 129 264 visiteurs au total
163 visiteurs ce jour
4 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2017